En institution, les ergothérapeutes salariés sont amenés à intervenir dans des domaines plus larges. Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à consulter le site de l’Association Nationale Française des Ergothérapeutes www.anfe.fr. Voici quelques exemples de prises en charges en centres de rééducation et de réadaptation.

 

  • René, 42 ans, conducteur de poids lourds. Depuis 3 ans, il souffre souvent de sciatique. L’ergothérapeute est chargé d’évaluer toutes les activités qui lui déclenchent sa douleur. Il lui propose alors un programme d’éducation, d’apprentissage de nouvel les postures afin de pouvoir continuer à vivre le plus normalement possible tout en préservant son dos. Il va se rendre sur son lieu de travail et aménagera son poste.

 

  • Max, 28 ans, est tétraplégique suite d’un accident grave de la route. L’ergothérapeute l’aide à choisir son fauteuil roulant. Max apprend autrement à se laver, s’habiller, sortir…Il envisage progressivement de reconstruire une vie sociale autonome.

 

  • Emmanuel, 17 ans, délaisse peu à peu ses amis, s’isole et ne se rend plus au lycée. Un diagnostic de schizophrénie est posé. Après avoir établi une relation de confiance avec Emmanuel, l’ergothérapeute propose des activités adaptées à ses besoins: communiquer avec les autres, participer à des tâches concrètes de la vie quotidienne… Ainsi, Emmanuel prend conscience des difficultés causées par sa maladie. Au sein de l’équipe soignante, l’ergothérapeute propose un accompagnement dans ses activités quotidiennes. Il aidera aussi sa famille à entendre et comprendre ses difficultés et à l’encourager dans ses efforts.

 

  • Loïc, 21 ans, rentre à l’hôpital après un accident du travail. Il a une fracture du bras associée associée à une paralysie qui l’empêche d’utiliser sa main. La conception de l’appareillage par l’ergothérapeute améliore ses possibilités de manipulation des objets. Au cours des séances, il retravaille les gestes de la vie quotidienne. Cependant, il ne récupère pas ses capacités. Le suivi en ergothérapie débouche alors sur un reclassement professionnel. Le médecin du travail sollicitera un ergothérapeute afin d’adapter le poste informatique de Loïc.

 

Ces exemples sont tirés du dépliant « L’ergothérapie » crée par l’ANFE.