En Cabinet

Motifs de consultations:
  • Enfants et adolescents :
    • Difficultés d’écriture (mauvaise qualité, manque d’endurance, lenteur excessive, fatigue, douleurs) associée ou non à des difficultés de manipulation des outils scolaires et/ou à une maladresse gestuelle,
    • Troubles des apprentissages et/ou troubles associés (dyspraxie, dysgraphie, dyscalculie…), troubles de l’acquisition des coordinations (TAC) , troubles de la latéralité,
    • Infirmité Motrice Cérébrale, paralysie cérébrale, maladies génétiques, troubles neurologiques ou traumatiques,
    • Troubles envahissants du développement
  • Adultes :
    • Aménagements de domicile
    • Conseils en aides techniques

 

Exemples concrets:

Ce premier exemple est le cas le plus fréquemment rencontré dans la pratique libérale:

  • Victor, 9 ans, vient consulter pour :
    • des difficultés d’écriture: écriture de mauvaise qualité et/ou une lenteur qui l’empêche de noter ses leçons et ses devoirs en classe et de se relire (ou d’être relu),
    • une maladresse gestuelle: il oublie ou égare souvent ses cahiers, manque d’organisation, se montre lent lors d’activités nécessitant la coordination des deux mains,
    • un manque d’autonomie dans la vie quotidienne: ne parvient pas à couper sa viande, à faire ses lacets, enfile parfois ses vêtements et/ou ses chaussures à l’envers, n’arrive pas à fermer des boutons, des pressions, des fermetures zippées. Sa maman achète des survêtements et des chaussures à velcros pour aller plus vite. Lors de la toilette, il se lave et se brosse les dents de manière inefficace,
    • des difficultés en mathématiques et plus particulièrement en géométrie.
    • Les résultats scolaires sont acceptables voire même bons et le vocabulaire est riche. Les enseignants ont souvent mis en avant de meilleurs résultats à l’oral tandis que ses productions écrites ne reflètent pas ce niveau,

Un bilan complet en ergothérapie concernant le domaine des praxies, des capacités sensorimotrices et visuo-spatiales, du graphisme, de l’autonomie dans la vie quotidienne et de la manipulation des outils scolaires est réalisé. En fonction des résultats, une rééducation pourra être entreprise si l’ergothérapie peut apporter une aide dans le quotidien et dans le projet de cet enfant. Tous les objectifs mis en place en ergothérapie viseront alors à améliorer son autonomie dans les domaines: scolaire, des activités de la vie quotidienne, etc…

 

  • Jeanne, 8 ans est dyslexique, dyspraxique et atteinte de troubles de l’attention avec hyperactivité. Il a été décidé en équipe qu’elle bénéficierait d’un ordinateur portable pour la suite de sa scolarité. L’ergothérapeute va configurer son ordinateur et lui installer tous les logiciels adaptés à ses difficultés. Il la formera également à l’apprentissage de la frappe au clavier avant de l’accompagner dans la mise en place de cet outil en classe et à la maison pour remplacer la tâche graphique.

 

  • Anne, 5 ans, est atteinte d’une maladie neurologique qui rend tous ses mouvements difficiles. Elle a une faiblesse musculaire, des tremblements et certains mouvements lui sont impossibles à réaliser. L’ergothérapeute lui apprendra à contourner les difficultés par des gestes adaptés et lui amènera des outils adaptés à ses difficultés afin de lui assurer une autonomie maximale dans sa vie scolaire et quotidienne.

 

  • Julie, 8 ans, est atteinte d’une paralysie cérébrale. Elle met plus de temps que ses camarades de classe pour écrire. En parallèle de sa rééducation, l’ergothérapeute lui a réalisé une adaptation qui l’aide à mieux tenir son crayon. Il lui propose aussi d’utiliser un ordinateur pour organiser son travail.

 

  • Rosalie, 85 ans, vit seule. Elle s’est cassée le col du fémur. Depuis, elle a une prothèse totale de hanche. L’ergothérapeute prépare avec elle sa sortie de l’hôpital. Chez elle, elle apporte des conseils et informations pour réaménager son domicile. Il vérifie en situation la bonne utilisation des gestes appris, et accompagne sa première sortie pour ses courses.

 

    Certains exemples sont tirés du dépliant « L’ergothérapie » crée par l’ANFE.